Mali : les cas de VBG montent en flèche à cause de la pandémie

Les violences à l’égard des femmes et des filles ont augmenté au Mali. La pandémie coronavirus a contribué à une montée en flèche des cas de VBG dans un contexte économique précaire.

Les violences conjugales à l’égard des femmes ont augmenté au Mali pendant la crise sanitaire liée au coronavirus. D’un taux de prévalence de 43,86% avant la pandémie, elles ont atteint 53,98% selon le dernier rapport de Justice and Dignity for the Women of Sahel (JDWS), une ONG dédiée à la protection des droits des femmes dans l’espace sahélien.

De janvier à mars 2020, 725 cas de violences basées sur le genre (VBG) sont rapportés par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA). Pour le seul mois de mars 2020, selon l’agence onusienne, 304 cas de violences ont été signalés. Avec un nombre important de violences sexuelles (25%) dont 15% de viols et 10% d’agressions sexuelles.

Source : Benbere.org

jdws

Translate »